Exercer un métier, c’est à la fois mobiliser des compétences techniques, des compétences transversales (comme la communication…), des savoir-faire comportementaux (en abrégé SFC) et des savoirs de base. Les formations CISP permettent aux stagiaires de travailler les différents types de compétences.

Si les compétences techniques sont facilement repérables, il est plus difficile d’identifier les compétences transversales et les SFC. Ceux-ci ont pourtant toutes leurs importances pour rencontrer les besoins de formation des stagiaires, notamment à travers la mise en œuvre de leur Programme individualisé de formation (PIF) et son évaluation.

Il est par ailleurs important que les stagiaires eux-mêmes aient une bonne vision des compétences qu’ils ont développées en formation.

Pour qui ?

Formateurs, responsable de projet, coordinateurs pédagogiques, direction de CISP ou toute personne directement concernée dans sa pratique professionnelle par le sujet.

Quoi ?

La démarche de formation s’appuie sur l’approche par compétences. Elle sera menée en référence aux projets et activités pédagogiques des centres. Ceux-ci seront mobilisés tout au long de la formation à travers des exercices proposés aux participants. La formation permettra aux participants de :

  • Clarifier ce que recouvrent les concepts de compétences transversales et de savoir-faire comportementaux : se situer dans une approche métier et une approche par compétence ; identifier et distinguer les compétences techniques, les compétences transversales, les savoir-faire comportementaux et les compétences de base.
  • S’approprier une méthodologie pour (1) identifier les savoir-faire comportementaux à mobiliser dans un contexte précis de formation en lien avec l’apprentissage d’un métier, (2) les intégrer dans la formation, (3) les observer et (4) les évaluer en lien avec le Programme individualisé de formation (PIF).
  • Développer cette méthodologie dans la formation en tenant compte de l’équipe des formateurs et des stagiaires.

Comment ?

La formation s’ancrera dans les projets et activités pédagogiques de chaque centre participant. Elle suppose une participation active de chacun. Chacun s’exercera par la pratique, pour ancrer ces nouveaux concepts dans les parcours de formation des stagiaires.