Le Ministre Jeholet a pris en compte certaines de nos objections, mais les jeux sont loin d’être faits ! Vigilance et prudence s’imposent toujours !

Nous étions entre 300 et 400 le mercredi 26 juin dernier sur la pelouse devant le Parlement de la Wallonie à défendre notre position face à notre ministre de tutelle. Notre résistance jusqu’au boutiste, notre lobby tout azimut nous ont permis de nous faire entendre du ministre de l’Emploi et la Formation, P.Y. Jeholet. Nous, nous n’avons rien lâché ! Nous avons obtenu que le versement des subventions dues aux CISP au 30 juin ne soit plus bloqué, mais la vigilance s’impose toujours car le contenu du contrat de coopération, objet de toutes les discussions, doit encore être revu, négocié et donc la concertation se poursuivre… avec le Forem désormais. Le ministre a ainsi renvoyé la responsabilité au Forem de décider si les CISP sont en ordre pour promériter leurs subventions.

En d’autres mots, la signature du contrat de coopération n’est plus exigée dans l’immédiat et l’engagement des centres à conclure un contrat de coopération suffit désormais comme le stipule notre réglementation et comme nous l’avons toujours défendu. Chaque CISP va donc confirmer son engagement à coopérer avec le Forem sur les modalités d’accompagnement des demandeurs d’emploi.

En pratique, chaque centre prend rendez-vous avec le Forem pour fixer une rencontre avec son SRO d’ici le 15 août au plus tard. Il est impératif de montrer dans les plus brefs délais la volonté de chacun d’entrer dans un processus de négociation et de concertation.

Soulignons que la dernière version du contrat de coopération présentée mardi dernier par le ministre n’était en rien satisfaisante. Et cette version, quant à elle, n’a pas changé aujourd’hui suite à la mobilisation de mercredi. L’Interfédé ne l’a donc pas validée et ce en accord avec l’ensemble du secteur. Notre position est toujours de ne pas signer le contrat de coopération en l’état. Nous espérons désormais rentrer dans une dynamique que nous souhaitons enfin constructive et non plus d’opposition, avec un nouveau gouvernement que nous appelons de nos vœux pour la rentrée…

Les Centres sont invités à prendre contact avec leur fédération et leur plateforme CISP afin d’obtenir plus en détail toutes les informations nécessaires sur la poursuite du travail autour du contrat de coopération.